Contrôler la maturation des fruits

En rapprochant ou, à l’inverse, en éloignant certains végétaux les uns des autres, il est possible de jouer sur leur maturité. Nos astuces sur les mariages à favoriser ou à éviter en fonction de la durée de garde envisagée.

Chez Rockn’ Rolls on en sait quelque chose ! Quoi de plus frustrant que de ne pas pouvoir consommer un avocat ou un kiwi pas assez mûr immédiatement ? A l’inverse, on peut vouloir ralentir le mûrissement de fruits ou de légumes, pour pouvoir en profiter plus longtemps !

Favoriser le mûrissement

La maturation des fruits et légumes est due à un gaz, l’éthylène. Certains en émettent beaucoup et d’autres y sont très sensibles. Les pommes et les bananes sont en tête des dégagement de gaz éthylène, suivies des abricots, avocats , poires ou tomates.

Pour mûrir des fruits on les mets dans un sac en papier avec une banane ou une pomme bien mûr et au bout de 12 à 24heures, ils devraient être à point.

Ralentir le processus

Au contraire, pour garder ses fruits plus longtemps, il faut veiller à bien séparer les végétaux, par exemple les pommes de terres et les oignons en les mettant à l’abri de la lumière dans des endroits distincts.

Un point c’est tout

Certains fruits sont en revanche insensibles à l’action de l’éthylène par exemple les ananas, cerises, agrumes, fraises, raisin… Ils faut donc les choisir à point car une fois cueillis, ils ne mûrissent plus, mais entame leur processus de détérioration.

On évite aussi la conservation dans des sacs en plastiques qui favorisent l’humidité qui risquent de gâter les fruits et légumes frais.

Pour en savoir plus comment faire mûrir un avocat du site madein31.fr ici

 

A lire également